The Art of Raya and the Last Dragon {Lecture}

J’ai récemment vu Raya and the Last Dragon. Si d’habitude j’attends toujours les sorties officielles, là j’ai craqué au bout de 10 jours car j’avais vraiment envie de voir ce film. A la suite du visionnage, j’avais beaucoup de questions relatives aux différentes cultures empruntées et j’ai donc acheté The Art of Raya and the Last Dragon de Kalikolehua Hurley et Osnat Shurer publié par Chronicle Books. La version française arrive d’ici quelques mois !

Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s’abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l’humanité. Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l’harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d’un peuple désormais divisé. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu’il lui faudra bien plus qu’un dragon pour sauver le monde, et que la confiance et l’entraide seront essentiels pour conduire au succès cette périlleuse mission. (Synopsis Allociné)

Comme tout Art of qui se respecte, l’ouvrage est remplis d’illustrations et de storyboards. Je vais de suite m’arrêter et mettre en avant sur la couverture du livre en-dessous de la dust jacket : un magnifique vert avec un dragon gravé au centre. The Art of Raya and the Last Dragon est définitivement un très bel objet livre qu’il vous faut si le film vous a plu. Si vous êtes patients (en tout cas plus que moi), une date de sortie a été annoncée sur Disney + pour le 4 Juin!

La préface a été écrite par Don Hall, Carlos López Estrada, Paul Briggs et John Ripa. Elle est assez rapide à lire et on y apprend dans quelles circonstances les équipes ont notamment visité la Thaïlande, la Malaisie, le Vietnam, le Laos, etc., afin d’apprendre à connaître les us et coutumes de chacune de ces régions. L’introduction, quant à elle, prodigue un rapide résumé du film d’animation. Elle nous présente le personnage principal qui a donné son nom au film d’animation, Raya, en tant que princesse certes, mais surtout comme une véritable guerrière depuis son plus jeune âge. Comme il est mentionné plus tard dans l’ouvrage, c’est une héroïne totalement « badass« . Un véritable modèle pour tous.

J’ai personnellement beaucoup apprécié le fait que, après avoir traité de la création artistique de Raya, Sisu et Tuk Tuk, le livre soit divisé selon les différentes parties du dragon c’est-à-dire les tribus du Royaume de Kumandra.

L’ouvrage reprend les détails typiques de l’animation dont on a l’habitude avec les Art Of mais il explique aussi la culture de chaque tribu du Royaume de Kumandra. A chaque étape du film, Raya rencontre une personne originaire de ces différents tribus. C’est l’occasion pour le spectateur (et ici en l’occurrence le lecteur) de découvrir l’identité de chacune de ses tribus que ça soit en terme d’architecture mais aussi de palette de couleurs, choix de tissus, paysages et spécificités qui en font un endroit unique. Par exemple, la tribu de Talon tire son inspiration des marchés flottants du Vietnam sur le Mekong ainsi que des marchés de nuits que l’on peut retrouver au Laos et en Thaïlande.

L’Art of Raya est essentiel pour comprendre le film et apprécier l’immense travail de recherches qui a été fait en amont avec divers consultants. On nous cite notamment la participation active de la Southeast Asia Story Trust.

En lisant cet ouvrage, je me suis replongée dans l’univers créé par le film et cela m’a permis également de voyager à nouveau en Thaïlande et ailleurs tout en essayant de deviner de quelle région les artistes se sont inspirés pour tel ou tel tissu. Je dois avouer que je suis un petit peu triste de ne pas pouvoir apprécier le film sur grand écran et ne pas voir rayonner l’Asie du Sud-Est à sa juste valeur.

C’est définitivement un Art Of que je conseille pour en apprendre plus sur les origines de ce film d’animation mais aussi parce qu’il n’est pas avare en textes et explications. (Cela varie vraiment selon les auteurs de l’ouvrage même si la tendance, dans les derniers livres est à l’ajout de textes.)

Retrouvez mes revues des autres Art of Disney : The Art of Frozen IIThe Art of the Disney Golden Books – The Art of the Disney PrincessesThe Art and Flair of Mary Blair Et tous les Disney Books

Acheter The Art of Raya and the Last Dragon : Version OriginaleVersion Française


2 réflexions sur “The Art of Raya and the Last Dragon {Lecture}

  1. J’ai tellement hâte de le voir ! Je me suis achetée le petit kimono sur EMP, c’est rare que je craque sur du merch’ avant de voir le film mais je n’ai pas su résister ^^. Je me prendrai sûrmement le Art Of quand il sortira en France.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s